À PROPOS DU GOLF
Le golf est un sport de précision se jouant en plein air, qui consiste à envoyer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but du jeu consiste à effectuer, sur un parcours défini, le moins de coups possible. Le golf ne prend son essor qu'en deuxième partie du XIXe siècle avec l'arrivée du professionnalisme et des clubs privés en Écosse puis en Angleterre, où est mis en place en 1860 le premier Open britannique disputé par des professionnels ; puis au début du XXe siècle. Ce développement se poursuit lors de la Première Guerre mondiale qui voit se redéfinir la hiérarchie mondiale, les Américains parvenant à mettre fin à l'hégémonie des Britanniques. Après la Seconde Guerre mondiale, le golf voit l'arrivée d'autres nations telles que l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Espagne, la Corée du Sud, le Japon ou l'Australie et se mondialise à la fin du XXe siècle. On compterait en 2010 environ 82 millions de pratiquants plus ou moins réguliers.
LES GRANDS CHAMPIONNATS MASCULINS
Le calendrier masculin est dominé par les quatre tournois qui composent le Grand Chelem depuis 1960. Le Masters (avril), l'Open américain (juin), l'Open britannique (juillet) et le Championnat de la PGA (août). Ainsi trois des quatre grands tournois se disputent aux États-Unis. Avant l'inclusion de l'Open britannique, les Américains considéraient que le Western Open était ce quatrième tournoi qui composait le grand chelem. Le Masters est le seul tournoi des quatre à se dérouler chaque année sur le même parcours à Augusta au Augusta National Golf Club. L'Open britannique quant à lui se dispute toujours sur un link. et environ tous les cinq ans a lieu à l'Old Course de Saint Andrews. Les deux autres tournois ont lieu chaque année sur un parcours différent aux États-Unis. Ces quatre tournois sont intégrés dans les trois circuits les plus réguliers et les mieux dotés : la PGA Tour, le Tour européen PGA et le Japan Golf Tour. Enfin il existe des dizaines d'autres tournois plus ou moins prestigieux à travers le monde. Aux États-Unis, le Players Championship est considéré par beaucoup comme le cinquième tournoi du grand chelem et se tient deux semaines avant le Masters. Enfin les trois World Golf Championships sont également très prisés par les golfeurs et sont reconnus par les trois grands circuits, il comprend le championnat du monde de match-play, le WGC-CA Championship et le WGC-Bridgestone Invitational.
LES GRANDS CHAMPIONNATS FEMININS
Chez les femmes, la situation est plus récente, cependant depuis 2001 et après sept formules différentes, les quatre tournois selon la LPGA qui composent le grand chelem sont : le championnat Kraft Nabisco (mars-avril), le championnat LPGA (juin), l'Open américain (juin-juillet) et l'Open britannique (juillet-août). Avant l'introduction de l'Open britannique, c'était l'Open canadien (également appelé Classique du Maurier) qui composait ce grand chelem, mais ce dernier constitue toujours l'un des rendez-vous prisés des golfeuses. Ainsi comme chez les hommes, trois des quatre tournois majeurs se disputent aux États-Unis et un au Royaume-Uni. La LPGA Tour en Amérique du Nord reste le circuit le plus prépondérant sur le golf féminin, celui-ci est organisé par la LPGA, ce circuit constitue le plus haut niveau du golf féminin.

LES GRANDS GOLFEURS

La fin des années 1970 et le début des années 1980 voient alors l'arrivée de golfeurs à travers le monde, mis en lumière par les victoires de l'Espagnol Severiano Ballesteros, l'Australien Greg Norman ou de l'Allemand Bernhard Langer, cependant les Américains restent présents par l'intermédiaire de Tom Watson, Larry Nelson. Cette mondialisation se poursuit les années 1980 et 1990 avec l'Anglais Nick Faldo, l'Espagnol José Maria Olazábal, l'Écossais Sandy Lyle, le Sud-Africain Ernie Els, le Zimbabwéen Nick Price et les Américains Payne Stewart et Fred Couples. Les années 2000 sont marquées par l'arrivée d'un grand champion américain Tiger Woods qui est le seul joueur de l'histoire à avoir remporté les quatre tournois majeurs contemporains à la suite (mais pas la même année, ce qui le prive du grand chelem). Il compte pour l'instant 14 titres de grand chelem à 35 ans seulement. Ses rares adversaires capables de lui disputer son leadership sont le Fidjien Vijay Singh, l'Américain Phil Mickelson ou plus récemment le Nord-Irlandais Rory Mcilroy.

LES GRANDES GOLFEUSES

Les années 1960, 1970 et 1980 sont dominées par les Américaines Kathy Whitworth, Nancy Lopez ou JoAnne Carner et laissent peu de place aux étrangères (la Japonaise Hisako Higuchi par exemple). Les années 1990 bouleversent complètement le monde du golf féminin avec l'explosion de nations émergentes : le Japon symbolisé par Ayako Okamoto, la Corée du Sud avec Se Ri Pak, la Suède avec Annika Sörenstam, l'Australie avec Karrie Webb ou plus récemment le Mexique avec Lorena Ochoa.

LES RÈGLES DU GOLF

Le golf se pratique sur un terrain (ou parcours) de golf. Généralement, un parcours compte 18 trous mais il peut aussi n'en comporter que 9, voire moins.le golf se joue le plus souvent à plusieurs. On commence la partie par celui qui a le plus bas handicap, puis l’ordre de jeu dépend du résultat obtenu, le meilleur score l’emportant. Il faut toujours jouer la balle où elle se trouve, mais il est possible d’utiliser une nouvelle balle à condition de la placer exactement au même endroit que celle qu’on lui a substituée. Une exception à cette règle : si la balle se trouve enfoncée (c’est-à-dire dans son pitch ou trou creusé par la balle), il est possible de l’enlever en la "droppant" d’aussi près que possible du pitch et sans se rapprocher pour autant du trou qui est visé. Cette manoeuvre n’est possible que sur le fairway. Une balle est considérée perdue si on ne la retrouve pas après 5 minutes de recherche, alors qu’elle se trouve vraisemblablement au-delà des limites du terrain de golf (et cela coûte un point de pénalité). Il est impossible de jouer une balle provisoire lorsque la balle de départ a atterri dans un obstacle d’eau. Il est également interdit de toucher la ligne de putt (partie du green qui est entre le joueur et le trou).

LE VOCABULAIRE DU GOLF

Aller : Désigne les neufs premiers trous d'un parcours.
Clubs : Ensemble des bois, fers, et putter, utilisés pour faire avancer la balle vers le trou. Un maximum de 14 clubs est autorisé dans un sac lors d une compétition.
Drapeau : Marque indiquant l'emplacement du trou sur le Green.
Driver : Bois, utilisés pour les départs, et sur des trous relativement longs.
Foursome : Partie de golf ou deux équipes de deux joueurs s affrontent. Chaque joueur d'une équipe joue la même balle chacun leur tour, en alternance.
Links : Noms des parcours de bord de mer ou est né le Golf
Handicap : Classement d'un joueur, calcule selon le nombre moyen de coups le séparant du par.
Net : Score brut d'un joueur, moins son handicap.
Practice Zone d'entrainement et d'apprentissage réserve aux golfeurs.
Rough : Partie du parcours peu entretenue et située le long du Farway
Scratch : Score égal au par.
Vol : Trajectoire de la balle en l'air.
Fairway : Zone herbeuse et bien tondue, séparant le départ du green.
Bunker : Obstacle sablonneux placé sur les fairways
Clubs : Outils du golfeur lui permettant de lancer sa balle.
Swing : Mouvement effectue par le joueur avec son club pour frapper la balle.
Approche : Coup ayant pour objectif d’amener la balle directement sur le green vers le trou.
Par : Nombre de coups théorique fixe pour un trou.
Hole in one : Fait de rentrer la balle en un seul coup dans le trou.
Birdie : Trou joué un coup sous le par.
Eagle : Trou joué deux coups sous le par.
Albatros : Trou joué trois coups en dessous du par.
Condor : Trou joué quatre coups sous le par.
Bogey : Trou joué un coup au-dessus du par.
Double Bogey : Trou joué deux coups au-dessus du par.
Green : C'est la surface gazonnée et tondue ras sur laquelle se trouve le trou, et où l'on utilise exclusivement le putter.